Accueil > Pour la presse > Communiqué de lancement

Du 28 juin au 27 juillet 2015, une équipe pluridisciplinaire de chercheurs franco-gabonais va poursuivre l’étude des grottes de Lastoursville, dans le centre du Gabon. Leur objectif : Découvrir de nouvelles grottes non-encore explorées et poursuivre les recherches archéologique, géologique, paléoenvironnementale et la biodiversité des grottes déjà répertoriées.

Que ce soit l’étude des grottes occupées par les premiers hommes, de celles hébergeant une colonie d’un million de chauves-souris, ou bien des méga-galeries souterraines, ces scientifiques ne vont pas s’ennuyer.

L’expédition Lastoursville 2015

Les grottes de Lastoursville, situées au cœur de la forêt primaire gabonaise, renferment un patrimoine très divers. Creusées au fil des millénaires dans une roche karstique précambrienne de 2 milliards d’années, ces nombreuses cavités abritent une faune aussi riche qu’atypique : chauves-souris, porc-épic, serpents, mygales, multiples insectes, panthères parfois…
A cette biodiversité, à l’esthétique de ces cathédrales souterraines, s’ajoutent les témoignages intrigants de passages et occupations humaines à des époques qui remontent parfois à plusieurs milliers d’années.

Trois grands thèmes d’étude sur cette expédition
Les travaux scientifiques menés sur place se déclineront en trois grands thèmes :
-  Les premiers hommes dans les grottes (Volet Archéologique-Paléoenvironnements)
-  Inventaire et prospections de nouvelles grottes (Volet Spéléologie)
-  La biodiversité du mode souterrain
-  Santé et épidémiologie

Durant un mois, un travail pluridisciplinaire sera mené tout au long de la mission afin d’explorer, d’étudier et de comprendre ce patrimoine souterrain.
La salle principale de le grotte de Pahon, grande comme un stade de foot souterrain, contient entre deux cent mille et un million de chauves-souris. Ce sera un des principaux sites de travail.

Dans cette grotte comme dans la grotte de Kessipougou, le volet archéologique conduit par Dr Richard Oslisly sera prépondérant. Les tranchées creusées dans les sédiments, principalement constitués de guano, devront nous révéler des charbons, des os, et des graines et pollens, qui nous apprendront beaucoup sur les populations qui se sont succédées ici.

Dans la grotte d’Itsoulou, ces chercheurs ont retrouvé en 2013, enfouies dans le sol, 45 perles de couleurs bleues et blanches, des clochettes en étain et en fer, une pointe de flèche traditionnelle. Autant d’indices de plusieurs passages humains, à différentes époques.

Le travail des spéléologues Olivier Testa et Stéphanie Jagou sera de partir en forêt prospecter pour de nouvelles grottes. Qui sait ce qu’ils trouveront ? Mais il est sûr que leurs découvertes serviront de base de travail aux futures missions.

Judikaël OBAME, l’entomologiste, doctorant au CIRMF (Centre International de Recherche Médicale de Franceville) travaillera sur les arthropodes hématophages des chiroptères, moustiques, tiques etc, dans une optique d’étude des risques sanitaires liées.

Toute la faune sera scrutée et répertoriée. Reptiles (lézard notamment), rongeurs et également poissons cavernicoles, dépigmentés, que l’on trouve dans les grottes.
Ces travaux sur la faune seront menés conjointement par Dr Laurent CHIRIO herpétologue et ichthyologiste (MNHN Paris) et Dr Stephan NTIE enseignant chercheur, biologiste (USTM)

Si la valeur de ce site ne fait plus de doute, il est encore largement sous-étudié et beaucoup reste à découvrir…
Le gouvernement Gabonais a fait inscrire ces grottes sur la liste indicative du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2005. Seulement voilà, pour aller plus loin dans la démarche, il est nécessaire de mieux connaître ce patrimoine, faire des études scientifiques, et un inventaire complet. L’objet précisément de ce programme qui va durer plusieurs années et qui débute avec la présente expédition.

***

Dossier de Presse - Expedition Lastoursville 2015
Une équipe pluridisciplinaire de chercheurs franco-gabonais va poursuivre l’étude des grottes de Lastoursville, dans le centre du Gabon en juillet 2015.

Contacts : Hugo Struna +33 (0)6 09 04 08 19
media@grottes-de-lastoursville.org

Richard Oslisly +241 04 64 58 16
richard.oslisly@ird.fr

Olivier Testa +33 (0) 6 04 46 45 10
olivier.testa@not-engineers.fr